Rapport du projet de recherche eR!SK « Risques numériques et école 2.0 »

Le projet de recherche eR!SK « Risques numériques et école 2.0 » a été mené sur deux années, de 2016 à 2018. Il a permis de mieux comprendre les représentations et les pratiques personnelles numériques des jeunes enseignants, ainsi que la façon dont celles-ci influencent leur façon d’investir ou non le champ d’une éducation à la culture et aux usages numériques auprès des élèves. Téléchargez ici le rapport complet de l’étude.

 

Continuer la lecture de Rapport du projet de recherche eR!SK « Risques numériques et école 2.0 »

Colloque CIA2 2019 « De la perception du risque à l’action en contexte numérique »

Le colloque CIA2 « De la perception du risque à l’action en contexte numérique » est la deuxième édition du colloque Connaissances et Information en Action (CIA). Il aura lieu les 3 et 4 avril 2019 à Bordeaux dans le cadre de l’aboutissement du projet de recherche eRISK “Risques numériques et école 2.0” porté par l’équipe RUDII (Représentations, Usages, Développement et Ingénieries de l’Information) de l’IMS UMR CNRS 5218, à l’Université de Bordeaux et soutenu par la Fondation MAIF.

Continuer la lecture de Colloque CIA2 2019 « De la perception du risque à l’action en contexte numérique »

Analyse des ressources et discours sur la prévention des risques numériques en éducation

Le développement des usages numériques a donné lieu ces dernières années à la prolifération de discours sur les risques numériques. Ces discours concernent, voire inquiètent, les enseignants qui ont une mission d’éducation des jeunes générations aux usages numériques. Pour les y aider, plusieurs types d’acteurs (institution scolaire, organismes juridiques, associations, assureurs…) contribuent à la production et à la diffusion de ressources éducatives abordant les questions d’éducation au numérique. Dans le cadre du projet de recherche eRISK concernant la perception des risques numériques par les enseignants, nous avons identifié les sources d’informations que ces derniers consultent. Cet article est extrait d’une contribution au colloque COSSI 2018 qui propose d’analyser les discours ainsi que les normes sociales sous-jacentes, à travers un corpus de ressources traitant des risques éthiques liés aux usages numériques. Par une analyse thématique et sémio-discursive, nous mettons en évidence les trois dimensions (prescriptive, coercitive, intégratrice) des discours normatifs, susceptibles d’avoir une influence sur les pratiques des enseignants et des élèves, et sur la durabilité des usages numériques pédagogiques.

Continuer la lecture de Analyse des ressources et discours sur la prévention des risques numériques en éducation

Entre norme scolaire et norme sociale : les contradictions du numérique à l’école

Le projet de recherche eRISK sur la perception des risques numériques par les enseignants nouvellement entrés dans le métier est l’occasion d’investir leurs pratiques informationnelles et pédagogiques avec le numérique au prisme de la question de la norme. Cet article, extrait d’une intervention au colloque COSSI 2018 à Bordeaux, reflète une analyse des entretiens menés avec les enseignants dans la cadre du projet. Dans l’institution scolaire, la norme structure le système mais l’interroge aussi, et les postures des individus face à cette norme varient, de l’appropriation au contournement.

Continuer la lecture de Entre norme scolaire et norme sociale : les contradictions du numérique à l’école

Journée d’idéation avec des élèves de 5ème

Une partie du projet eR!SK vise à mieux comprendre le rapport des élèves au numérique et les représentations des jeunes enseignants sur leurs pratiques. Pour cela, une journée d’idéation a été organisée le 12 octobre 2017 à Bordeaux avec deux classes de 5ème. Ces élèves âgés de 12 à 13 ans nous intéressent tout particulièrement car ils ne sont théoriquement pas en âge de s’inscrire sur les réseaux sociaux et le sont pourtant déjà pour la plupart. Pendant cette journée, les élèves ont fait la rencontre d’enseignants d’un nouveau genre : des enseignants qui débarquent d’une autre planète n’ont jamais entendu parler d’internet et ne savent pas ce que sont les ordinateurs, smartphones ou tablettes. Les élèves ont eu pour mission de leur apprendre ce que l’on peut faire avec.

Continuer la lecture de Journée d’idéation avec des élèves de 5ème

Figures de la déconnexion à l’école

Le principe de nécessaire déconnexion irrigue les discours sur l’éducation. Pourtant, il y a quelques années encore, l’école connectée apparaissait comme une nécessité, avec les “collèges connectés”, les investissements financiers des collectivités territoriales dans les équipements, les plans de développement du numérique éducatif. Aujourd’hui, on voit se dessiner le spectre du numérique comme porte d’entrée de tous les maux sociaux. Face à l’importance des dangers et des risques perçus, des attitudes de prudence, de défi, voire de refus des usages du numérique à l’école, se développent, et peuvent aller jusqu’à la déconnexion pour un retour en arrière dans le “monde d’avant”, sans ordinateur, sans réseau. La déconnexion apparaît ainsi comme une injonction paradoxale qui traduit la complexité pour l’école de se positionner par rapport aux pratiques sociales et aux politiques du numérique, en mettant en avant la menace du risque tout en posant des exigences de travail autonome avec le numérique. Cette réflexion est issue d’une contribution lors des journées d’études TIC – Information et stratégie organisée par le MICA « Déconnexions des connexions » organisées les 15 et 16 juin 2017 à la MSHA à Bordeaux.

Continuer la lecture de Figures de la déconnexion à l’école

Responsabilités des enseignants et rapports à l’éducation numérique

Depuis la rentrée 2013, les enseignants ont pour obligation d’acquérir pour compétence commune celle d’« intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice de (leur) métier ». Cette compétence se décline dans le référentiel de formation des enseignants (BO n°30, du 25 juillet 2013) comme relevant à la fois d’une éducation :

  • avec le numérique, en faisant usage d’outils numériques adaptés pour « permettre l’individualisation des apprentissages » et pour « développer les apprentissages collaboratifs » ;
  • au numérique, en « aidant les élèves à s’approprier les outils et les usages numériques de manière critique et créative » ;
  • sur ou au sujet du numérique, en « participant à l’éducation des élèves à un usage responsable d’internet » ;
  • par le numérique, en « utilisant efficacement les technologies pour échanger et se former ».

De fait, les enseignants qui débutent dans la profession ont une représentation singulière et en construction de leur métier. Ils construisent leur identité professionnelle au regard des attentes institutionnelles, de leur formation ainsi que de leur personnalité, de leur sensibilité et de leur appartenance sociale. Concernant le numérique, ces jeunes enseignants sont soumis à une dialectique forte : « d’un côté, ils doivent mettre en garde leurs élèves quant au risque d’addiction numérique et en même temps, par injonction institutionnelle, ils doivent les initier à ces technologies » (Dioni, 2008 : 5). Dans ce contexte et dans le cadre du projet eRISK nous nous sommes interrogés sur les types de risques, très présents notamment dans les médias, susceptibles d’influencer leur rapport au numérique dans le cadre pédagogique.

Continuer la lecture de Responsabilités des enseignants et rapports à l’éducation numérique

Méthodologie d’enquête sur les représentations des risques et les pratiques numériques des enseignants

Les objectifs visés à travers cette enquête sont d’identifier des tendances en matière de pratiques numériques chez les jeunes enseignants (ayant moins de 3 ans d’expérience dans la profession) ainsi que leurs représentations des risques liés aux usages numériques pour eux-mêmes et pour les élèves. Plus précisément, il s’agit de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles sont les pratiques numériques personnelles des enseignants ?
  • Quelles sont leurs pratiques pédagogiques avec le numérique ?
  • Quelles sont leurs représentations des risques numériques (pour eux / pour leurs élèves) ?
  • Quelle expérience du risque numérique ont-ils ?
  • Quelles sont leurs stratégies face aux pratiques et risques numériques en classe ?
  • Quelles informations consultent-ils au sujet des risques numériques ?
  • Ont-ils reçu une formation pour enseigner avec le numérique ?
  • Cette formation leur permet-elle de se sentir armés pour faire face aux risques numériques avec les élèves ?

Continuer la lecture de Méthodologie d’enquête sur les représentations des risques et les pratiques numériques des enseignants

Éducation 2.0 et risques numériques

Ce carnet s’inscrit dans le cadre du projet de recherche eRISK, porté par l’équipe de chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication RUDII du laboratoire IMS UMR 5218 CNRS de l’Université de Bordeaux et financé par la fondation MAIF sur deux années et demi (2016-2019). Le projet s’intéresse à la formation des élèves au numérique dans les établissements scolaires à travers la perception des risques numériques par les enseignants qui entrent dans le métier. Une enquête quantitative a été réalisée sur deux académies (Bordeaux et Créteil) et des entretiens auprès d’enseignants néotitulaires (ayant moins de 3 ans d’expérience) ont été réalisés dans le but de caractériser leur rapport au numérique et leurs perceptions des risques. Le projet contribue à cerner les pratiques d’informations des enseignants et à évaluer l’impact de l’information sur les risques numériques et des ressources de prévention des risques numériques dans le domaine éducatif. Les billets de ce carnet contribueront à communiquer sur les freins et les leviers identifiés dans le but de favoriser la formation des élèves et des enseignants aux usages numériques. Les résultats du projet ont pour but de renforcer la conscience des risques qui influencent les pratiques numériques d’enseignement et aboutiront à des méthodes et préconisations pour favoriser la formation des élèves à des usages numériques créatifs, éclairés et responsables.