Responsabilités des enseignants et rapports à l’éducation numérique

Depuis la rentrée 2013, les enseignants ont pour obligation d’acquérir pour compétence commune celle d’« intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l’exercice de (leur) métier ». Cette compétence se décline dans le référentiel de formation des enseignants (BO n°30, du 25 juillet 2013) comme relevant à la fois d’une éducation :

  • avec le numérique, en faisant usage d’outils numériques adaptés pour « permettre l’individualisation des apprentissages » et pour « développer les apprentissages collaboratifs » ;
  • au numérique, en « aidant les élèves à s’approprier les outils et les usages numériques de manière critique et créative » ;
  • sur ou au sujet du numérique, en « participant à l’éducation des élèves à un usage responsable d’internet » ;
  • par le numérique, en « utilisant efficacement les technologies pour échanger et se former ».

De fait, les enseignants qui débutent dans la profession ont une représentation singulière et en construction de leur métier. Ils construisent leur identité professionnelle au regard des attentes institutionnelles, de leur formation ainsi que de leur personnalité, de leur sensibilité et de leur appartenance sociale. Concernant le numérique, ces jeunes enseignants sont soumis à une dialectique forte : « d’un côté, ils doivent mettre en garde leurs élèves quant au risque d’addiction numérique et en même temps, par injonction institutionnelle, ils doivent les initier à ces technologies » (Dioni, 2008 : 5). Dans ce contexte et dans le cadre du projet eRISK nous nous sommes interrogés sur les types de risques, très présents notamment dans les médias, susceptibles d’influencer leur rapport au numérique dans le cadre pédagogique.

Continuer la lecture de « Responsabilités des enseignants et rapports à l’éducation numérique »